réseaux sociaux
> >

Prise de position

Solidarité et mobilisation...

Les Ceméa invitent leurs militant-e-s, à s’associer à toutes les manifestations de solidarité face aux attaques meurtrières et à leur barbarie qui ont eu lieu à Paris vendredi soir, 13 novembre. et à prendre la parole... à lire l’appel emblématique d’un militant...

Peace For Paris

une image de Jean Jullien un graphiste Nantais

Les Ceméa s’associeront au recueillement national proposé par le Président de la République, lundi à 12 h lors d’une minute de silence. Mais au-delà ils invitent tous leurs militantes et militants ainsi que tous leurs salariés dans toutes associations territoriales des Ceméa... comme vient de le proposer le directeur des Ceméa du Languedoc Roussillon, à organiser des espaces de paroles, d’expression citoyenne, dès lundi...

 

J’ai mal aujourd’hui à ma République alors je prends ma plume

Texte écrit par Eric Gallibour militant des Ceméa Aquitaine...

Chers ami-es, chers collègues, femmes et hommes engagé-es,

J’ai mal aujourd’hui à ma République alors je prends ma plume...

Nous sommes toutes et tous stupéfaits et indignés.

Nos cœurs sont remplis de pleurs... L’émotion est intense... L’heure est aux témoignages de l’horreur... A l’honneur de la douleur des victimes...

Mais bientôt le temps du deuil et de l’émotion appartiendront au passé...

Car cette nuit nous sommes entrés dans une nouvelle ère : celle des Assassins de la démocratie !

Car nous ne sommes plus désormais avant ou après la vague de la terreur...nous sommes à l’intérieur.

Cette vague va se développer et s’amplifier si nous restons sidérés sans voix, sans parole, sans agir...

Si nous ne nous levons pas ensemble pour refuser le piège de la division nationale.

Si nous ne montrons pas publiquement que nous résistons au quotidien pour que l’humanité triomphe...le risque est grand.

Cette résistance, l’histoire nous apprend qu’elle se fait chaque jour par des actes simples et responsables de solidarité.

Ces actes vont désormais devoir être plus visibles et plus lisibles... Car c’est notre capacité à rendre nos actes d’engagements pour la liberté plus puissants et plus collectifs que nous pourrons lutter chacun à notre niveau pour ne pas laisser la moindre place à ceux qui voudront tomber dans la facilité du stigma et du bouc-émissaire...

Notre capacité à ne rien laisser passer lorsque les voix de la discorde citoyenne et de la lâcheté sécuritaire se feront entendre dans les médias, la rue, le train, le bus, ....

Nous avons chacune et chacun le devoir et le pouvoir de répondre pour que notre République montre qu’elle n’a pas peur du danger ni du piège qui lui a été tendu...

Nous devons continuer à construire ensemble notre sens commun de la liberté de l’égalité et de la fraternité ... pour tous et avec tous.

L’histoire jugera de notre capacité à pouvoir sortir de l’entre soi et du réflexe protecteur clanique et du repli communautarisme.

Notre résistance a commencé ....elle doit s’amplifier.

Toutes initiatives pour faire ensemble, aller à la rencontre de l’autre seront les bienvenues ! L’important est que chacun puisse faire à son niveau quelque chose.... Il en va de notre avenir, de notre jeunesse et de celui de nos enfants !

Je vous adresse mes amis-es, camarades, collègues, femmes et hommes engagé-es toute mon affection solidaire.

Derniers articles parus