réseaux sociaux
> >

Prise de position

Continuons à éduquer pour l'égalité des filles et des garçons

Après avoir utilisé des techniques de désinformation afin de faire peur à la majorité des parents d'élèves, les adeptes anti-"théorie du genre" ont encore trouvé à faire parler d'eux, surtout qu'au niveau politique la voie est libre puisqu'on assiste à défaussement sur défaussement.

Théorie du genre

Théorie du genre

Sylvie une amie militante en Pays de la Loire nous a fait parvenir un document envoyé à l'ensemble des établissements scolaires du 44 par les disciples de la manif pour tous.

Après avoir utilisé des techniques de désinformation afin de faire peur à la majorité des parents d'élèves, les adeptes anti-"théorie du genre" ont encore trouvé à faire parler d'eux, surtout qu'au niveau politique la voie est libre puisqu'on assiste à défaussement sur défaussement, pour preuve, l'annonce de l'abandon de "l'expérimentation des ABCD de l'égalité" et une nouvelle ministre, pourtant une femme, qui ne monte pas au créneau sur la place de l'école de la république dans la lutte contre les inégalités et les discriminations. Que retrouve-t-on dans ce courrier ?


Que les sectateurs de « vigie Gender 44 » et de la « manif pour tous » seraient vigilants sur "les choix des manuels scolaires et des livres jeunesse, l'éducation sexuelle, le choix des actions extra-scolaires" telles que "projection de film ou intervention d'associations extérieures".
"Nous avons décidé d'organiser une veille active, en proposant à de nombreux parents volontaires de devenir vigilants (...) au sein de chaque établissement scolaire de Loire-Atlantique", indiquaient les auteurs de ce courrier.
Forcément, ce texte nous fait réagir, aux CEMEA. Dans nos BAFA, nos formations professionnelles, dans de nombreux espaces, nous luttons pour une éducation à l’égalité filles garçons, à l’école comme ailleurs. Et, entre autre dans le cadre des Actions Éducatives avec le Conseil Régional et le Rectorat, nous intervenons dans les établissements scolaires contre les discriminations sexistes et contre l'homophobie.

Ceci est la citation

Il est important de se mobiliser par la diffusion massive dans nos réseaux de ces informations.


Le danger est réel. Face à une politique qui nourrit la montée du populisme de droite et d’extrême droite, ces groupuscules ont trouvé une audience, une légitimité. L'abandon des "ABCD de l'égalité" est aussi le symbole de l'abdication idéologique de la gauche gouvernante.
C'est maintenant à nous, à vous, à tous nos amis qui sont dans les conseils d'administration des établissements scolaires, parents, enseignants, d'être vigilants et que le projet et les valeurs défendues par l'école publique puisse avancer. Nous ne pouvons tolérer la mise sous surveillance de l'école par ces factions de la droite extrême.

Texte de Jean-Luc Cazaillon (Directeur Général des CEMEA), dans le cadre de l'appel « pour un avenir solidaire » signé avec 50 autres organisations.

« Les atteintes à l’égalité entre les femmes et les hommes, la volonté de normalisation de l’extrême-droite et de ses dirigeants au niveau national et local, la création d’un nouveau réseau d’associations de parents d’élèves ultra-conservateur pour détruire le projet de l’école républicaine constituent quelques-uns des exemples qui nécessitent une action forte des acteur-rices de l’éducation populaire qui ne résignent pas à voir mise à mal la démocratie et de voir glisser notre société vers le nationalisme. Il demeure nécessaire de réunir, de favoriser les rassemblements militants sur des résistances quotidiennes articulant proximité, valeurs, dimension professionnelle et, ce faisant, baliser un chemin vers un avenir solidaire, parce qu’il existe des perspectives alternatives à « la montée de l’insignifiance ».

Combien de temps ce site internet continuera d'exister... http://www.cndp.fr/ABCD-de-l-egalite/accueil.html

Derniers articles parus