réseaux sociaux
> > >

BAFA 3 - Qualification : voile

La qualification est une formation particulièrement bien adaptée aux centres de vacances et de loisirs parce qu’elle permet une approche globale de l’activité en prenant en compte à la fois la connaissance des publics, les démarches d’apprentissages, les compétences techniques, la vie quotidienne du séjour... La qualification permet l’encadrement en responsabilité de l’activité dans le cadre du centre de vacances ou de loisirs.

Prochains stages sur ce thème

Le contenu du stage

préparation des bateaux

Les Ceméa militent pour l’accès de tous aux loisirs et aux pratiques d’activités. Les Ceméa considèrent la voile comme une activité bien adaptée au centre de vacances et de loisirs et plus largement à une pratique « vacances loisirs ». Elle constitue un support éducatif riche autant au niveau du développement de la personne que de la découverte de soi et des autres. Elle constitue un moyen privilégié de découverte du milieu. Elle s’inscrit comme une activité parmi d’autres du centre de vacances ou de loisirs et au sein d’un projet porté par une équipe. Elle y est pratiquée dans une optique de découverte, d’initiation et de loisirs (arrêté Jeunesse et sport du 8 décembre 1995).

Le stage de qualification est encadré par une équipe constituée de formateurs possédant les compétences requise  (un responsable de stage BAFD, moniteur et qualifié voile, un formateur brevet d’état voile, un formateur moniteur et qualifié voile).

La formation se propose d’amener le stagiaire à assurer la responsabilité pédagogique de l’activité voile en centre de vacances par l’élévation des niveaux techniques et théoriques de fonctionnement des engins à voile, l’élévation du niveau de connaissances pédagogiques (connaissance des publics, conception, mise en œuvre et évaluation des séances), la maîtrise des conditions de sécurité affective et matérielle de l’activité.

Les Ceméa s’engagent au cours du stage qualification voile et en référence à l’arrêté du 7 août 1979, à traiter la découverte et l’approche pratique du milieu naturel et humain par des démarches de sensibilisation et de connaissance du milieu maritime à travers la pratique d’une randonnée ou d’activités liées au milieu (pique-nique, sortie à la journée, pêche, cerfs-volants ... ). D’autre part la maîtrise du voilier et des éléments simples de navigation est assurée par une pratique de la navigation d’environ 20 à 30 heures et par une analyse de ces moments de navigation. Le contenu du stage permettra d'aborder, la réalisation des noeuds marins , le balisage, l’utilisation des instruments de bord, l’aménagement d’un plan d’eau, les conditions d’hygiène et de sécurité, l’utilisation d’un bateau à moteur...

Un dossier technique (vade-mecum) sera remis à chaque stagiaire. Il englobera des fiches techniques sur le contenu de la qualification mais également des aides et des conseils au travers d’un livret pédagogique. Au cours du stage, différents supports sont utilisés : dériveurs (420, Déclic), multicoques : (F2, Twin Cat 15), planches à voile (initiation), dériveurs et croiseurs collectifs (randonnée), optimists.

Dernier volet de ce stage: des temps d'échange et d'analyse portant sur les expériences pratiques d'animation et ceci pour finaliser la formation BAFA.

La vie du stage

activité de pêche

Les conditions météorologiques et la température de la mer pouvant en cette saison être justes, il conviendra à chaque stagiaire de prévoir des vêtements adaptés (combinaisons, gants, bottines,…) afin de pouvoir vivre l’activité nautique dans des conditions satisfaisantes. Le stage se déroule dans un centre nautique possédant tout le confort nécessaire à une bonne pratique de l'activité.

 

Galerie photos du stage

accompagnement sur l'eau en randonnée un jeu autour du balisage travail à la carte

Information

Ce stage permet de valider la troisième partie du Bafa ou peut constituer une formation complémentaire au Bafa ou au Bafd. Il nécessite une maîtrise d’un niveau technique et théorique préalable à l’entrée en formation. Il faut justifier d’une expérience nautique (un questionnaire sera remis à chaque candidat stagiaire il sera suivi d’un entretien téléphonique). Il faut être capable de maîtriser un dériveur, un catamaran ou une planche à voile par vent de force 3, sous toutes les allures. C’est-à-dire au minimum : maîtriser les manœuvres, l’arrêt, le virement de bouée, savoir gréer son engin, connaître les différentes allures et les principaux réglages de voiles correspondant et avoir une représentation des trajectoires de son engin. Enfin il est nécessaire (et utile) de savoir nager (attestation de 100 m minimum à apporter avec soi le premier jour du stage).

Prochains stages sur ce thème